Histoire de Marbais

De Wiki Villers-la-Ville.

Le village de Marbais est longé au sud-est par l'antique chaussée romaine qui fut dès l'Antiquité un voie de communication importante entre la Gaule et la Germanie. Une seconde voie importante existera entre Nivelles et Namur. Cette voie est signalée dès 1372. Ces deux voies seront importantes pour le développements des villages qui la bordent car elle favorisent le commerce mais elles feront également le malheur des mêmes villages car c'est aussi le long de ces voies que se déplacent les armées.

Sommaire

[modifier] La Seigneurie de Marbais

[modifier] Premières mentions de la paroisse de Marbais

C’est en 980 qu'on retrouve une première mention d'une église domaniale (dépendant d'un seigneur) à Marbais. Dans le Haut Moyen Age, chaque propriétaire d'une villae (domaine agricole), chaque "seigneur" avait le droit de construire une église sur ses terres et puis avait le droit de la céder (don ou vente) mais en respectant sa destination religieuse. Ce serait l'origine des paroisses.

Donc en 980, la paroisse de Marbais qui dépend de l’Église de Liège est une des paroisses qui a obligation de la procession des "Croix banales". Ils s'agit d'une procession récoltant les oboles et autres redevances à une des trois abbayes sur notre territoire jouissant des ces croix banales: Saint-Hubert, Saint-Trond et Lobbes. Pour la paroisse de Marbais, dépendant du doyenné de Fleurus, la procession doit se rendre à Lobbes tous les 25 avril (saint Marc). Mais les 28 paroisses du doyenné de Fleurus décident d'aller moins loin et veulent amener leurs offrandes soit à Nivelles, soit à Fosses. C'est donc un rappel à l'ordre de la part de l’Évêque de Liège où l'on retrouve la paroisse de Marbais du pagus de Darnau[1] citée pour la première fois.

Comme pour les églises voisines de Villers-la-ville, Brye et Wagnelée, ce sont les seigneurs de Marbais qui nomment les curés de la paroisse de Marbais. Ils logeraient tous au lieu dit Priesmont.

[modifier] Territoire de la Seigneurie de Marbais

Au Xème siècle, les seigneurs de Marbais sont vassaux du Comte de Namur et dans l'entité, leurs terres comprennent aussi un grand bois s'étendant de Tangissart

[modifier] La période contemporaine

[modifier] Références

  1. Pays de Darnau: limité au sud par la Sambre, à l'ouest par la ligne Landelies-Nivelles, au nord par Wavre et à l'ouest par une ligne Wavre-Chastre-Gembloux



  • Plus en détail

Histoire de l'abbaye - Histoire de Villers-la-Ville

Outils personnels
Villers-la-Ville
Territoire et nature: